Les personnes âgées

Les personnes âgées

Avec mes partenaires animaliers, je propose des activités pour stimuler la psychomotricité, la cognition, les capacités émotionnelles et sensitives des personnes âgées en incitant leur participation active.

personnes-agees2Parole de résident : « Oh ça c’est un copain ! Non c’est plus qu’un copain, c’est un ami. Les chiens ont des choses enfouies profondément en eux qu’on ne comprend pas mais qu’ils nous transmettent ! »

 

» Pourquoi une intervention ?

En apportant vie, entrain, détente, l’animal fait naître la joie, réveille des émotions, des souvenirs, amène de l’imprévu et fait sortir de la routine ce qui est un puissant facteur de motivation pour la communication, les échanges entre les personnes.

De façon ludique et affective, les animaux encouragent les personnes à « travailler » (adresse, coordination, mobilité, équilibre…). La mémoire, l’élocution et l’expression corporelle sont également sollicitées pour créer une interaction avec eux.

 

» Comment procédons-nous ?

Pour le maintien des repères spatio-temporels des bénéficiaires, les séances ont lieu régulièrement (une par semaine, une tous les quinze jours), à jour fixe et leurs thèmes suivent le rythme des saisons.

En fonction du nombre, des pathologies, du ou des bénéficiaire(s), les activités devront être encadrées par un ou plusieurs membres du personnel soignant ou éducatif.

Une convention sera établie avant toutes prestations.

Les interventions sont proposées en individuel ou en petits groupes pour favoriser les liens interpersonnels.

En structure :

Au préalable, une évaluation des besoins et capacités des bénéficiaires est réalisée en étroite collaboration avec le personnel de la structure afin de cerner la problématique de chacun et d’ajuster les activités en fonction des difficultés et des aptitudes des différents publics concernés. Cette évaluation tient compte des risques encourus aussi bien par la personne que par l’animal (personnes agressives, allergiques aux poils, immunodéficientes…).

  • À l’intérieur : une salle est généralement mise à disposition et/ou des passages dans les chambres permettent d’aller à la rencontre des personnes les plus isolées (alitées, souffrantes…).
  • À l’extérieur : dans le parc de la structure, par beau temps, les résidents profitent de la nature, des activités sont possibles avec les animaux qui encouragent les plus réticents à prendre l’air.
  • Après notre cycle d’interventions : l’animatrice de la structure peut proposer aux résidents des animations qui s’inscrivent dans le prolongement des séances permettant un travail de mémorisation, de verbalisation, d’écriture et qui retraceront les moments forts de bien-être, de plaisir et de lien social que procure l’animal.

Dans le cadre du maintien à domicile :

Je propose également différents types d’activités, destinés à lutter contre la solitude et l’isolement des personnes âgées :

  • Caresse, tendresse.
  • Échanges autour de l’animal mais également à partir de supports visuels pour le travail de la mémoire.
  • Promenade.
  • Activités ludiques.

A domicile, mes animaux incitent la personne isolée à la prise de contact. Ils constituent pour elle un étayage, favorisent sa motricité et sa verbalisation, la sécurisent, calment ses angoisses, stimulent sa curiosité, lui apportent de la tendresse. Ils permettent le maintien d’un lien social et participent au bien-être du bénéficiaire qui se sent, ainsi, utile et responsable.

Toutes les activités sont conduites dans le respect de la personne, lors d’une relation d’écoute, de disponibilité et d’accompagnement bienveillant. La présence d’un animal ne doit, en aucun cas, être imposée à une personne qui la refuse.